L’ours en peluche : l’ancêtre du doudou

Nounours

Le traditionnel ours en peluche, « nounours » pour les intimes, a bien évolué depuis sa création. Au départ rembourré de paille ou de haricots, il s’est peu à peu fait piquer la vedette par les doudous. Plus souples et plus doux, les enfants les emmènent partout et adorent les serrer fort contre eux.

Quelle est l’histoire de cette peluche en forme d’ourson ?

Margarete Steiff, fabricante de jouets allemande, utilisait ses chutes de tissus pour fabriquer des animaux en peluche. Puis en 1902, avec l’aide de son neveu, elle décide de fabriquer un ours en peluche de mohair en pensant que cet animal sera aussi populaire chez les filles que chez les garçons. Né alors le premier ours en peluche : l’Ours PB 55. Ce fut le début d’un véritable succès.

L’ours en peluche apparait aux Etats-Unis sous le nom de « Teddy Bear », un an plus tard. Rose et Morris Michtom furent inspirés par une anecdote arrivée au président Theodore Roosevelt, surnommé Teddy, et lancèrent leur ours articulé en mohair.

Ce n’est qu’à partir des années 20 que des fabricants français lancèrent leurs propres ours en peluche. Marcel Pintel donne alors une expression à son ours avec sa bouche brodée et est très vite concurrencé par l’entreprise FADAP.

Comment l’ours en peluche a-t-il évolué depuis sa création ?

Peu à peu les ours en peluche évoluent en abandonnant leurs articulations fragiles, leurs longs bras, leur bosse dans le dos et leur couleur beige ou brune. Désormais, les premiers modèles comme l’Ours PB 55, sont des objets très recherchés par les collectionneurs : les arctophiles. Car aujourd’hui les peluches sont bien différentes : elles ont une texture plus souple, des formes plus arrondies et existent de toutes les couleurs et toutes les formes. De plus, certains fabricants proposent des doudous adaptés aux bébés dès leur naissance : c’est le cas de la marque Doudou et Compagnie.

Qu’est ce que le doudou apporte à l’enfant ?

Objet fétiche, l’enfant l’emmène partout et le serre fort contre lui pour s’endormir ou lors d’un gros chagrin. Cet attachement envers son doudou s’explique par le fait qu’il s’agit d’un objet dit « transitionnel ». Il permet à l’enfant de se sentir en sécurité dans des situations nouvelles pour lui : aller à la crèche, aller chez le médecin, dormir loin de chez lui… La texture de son doudou est essentielle ainsi que son odeur car elles lui sont singulières.

Alors gare à vous s’il perd son doudou, ça sera le drame assuré !

Leave a Reply